Reprenons un peu de service dans les chroniques. Aujourd’hui, c’est l’opus de Kendrick Lamar qui est rentré dans le lecteur CD et qui à beaucoup de mal à sortir. En effet, le jeune rappeur de Compton fait parler de lui depuis quelques temps maintenant et notamment avec sa mixtape Overly Dedicated ou encore son premier album en indépendant intitulé Section 80. C’est grâce à Dr Dre que Kendrick Lamar anciennement appelé K.Dot va sortir la tête hors de l’eau en signant un contrat dans l’usine Aftermath pour nous sortir donc son premier album solo en majeur intitulé ‘Good Kid Maad City’.

L’opus fait tout de suite parler à travers la Toile avec pour commencer un morceau promotionnelle avec Dr Dre en collaboration sur ‘The Recipe’  sur un sample de Twin Sister’s, l’absence du clip est un petit manque en plus pour la promotion malgré les photos shootings qui sont disponible sur Internet, personne ne sait si le visuel sortira un jour…Le single suivant est ‘Swimming Pools‘, encore un très bon choix dans le single, un refrain et beat qui donne envie d’écouté le morceau à longueur de temps et c’est pas le seul morceau… Les choses se gâtent quand Kendrick annonce les invités présents notamment ‘Lady Gaga‘….ou encore Drake..heureusement pour nous et après quelques semaines d’angoisse, le rappeur annonce que Lady Gaga ne sera pas sur l’opus et donc ne gâchera pas l’album de K.Dot.

Passons directement au contenue, 12 pistes pour la version basique et 15 pour la version deluxe sans compté les Bonus Target qui nous emmènes à 19 pistes, une très bonne moyenne pour ce premier album majeur. Tout au long de l’album, une ambiance des morceaux envoutante est présente avec un style particulier de Kendrick dès l’entrée de jeux avec ‘Sheran Aka Master….’ ou encore ‘Bitch don’t Kill My Vibes‘.  Une petite coupure de rythme avec Backstreet Freestyle, un morceau autocritique ou le rappeur se lâche dans la manière de jouer avec son flow, après cette piste l’album prend une toute autre tournure et dans une excellente tournure… avec Money Trees en collaboration avec Jay Rock, sans voix…ou encore Good Kid, Maad City avec MC Eight, si beaucoup de morceaux dure plus de 5 minutes, voir 12 minutes pour Sing About Me… c’est qu’il y a une sorte de second morceau dans un morceau et c’est pour çà également que l’album passe comme une lettre à la poste avec également un joli finale de Mary J Blige sur ‘Now Or Nerver.

Je vous conseil de continuer sur les bonus tracks qui ont autant de valeur que les morceaux de l’album, à ce demander pourquoi les mettre en tant que bonus..avec The Recipe et Swimming Pool remixé avec Black Hippy mais la claque des bonus reste pour moi ‘Collect Calls‘… Avec cet opus, il se place pour moi avec un des meilleurs coups de cœur de l’année, achat obligatoire.